29.06.22
15:59

Agressions sexuelles: les universités ne protègent toujours pas leurs étudiant(e)s

Danièle Zucker, docteure en psychologie, spécialiste en profiling et experte en matière de violence sexuelle, tire la sonnette d'alarme: la prise en charge des violences sexuelles est défaillante et dangereuse dans les universités. Les enquêtes ne sont pas menées comme elles devraient l'être et les sanctions à l'encontre des agresseurs ne sont pas à la hauteur.

Une partie de ces informations se trouvaient déjà dans un reportage réalisé par LN24 en juin 2021, #balancetonfolklore

Un an plus tard, rien ou presque n'a évolué alors que *une étudiante sur dix est victime d'agression sexuelle et une sur vingt de viol, en France, selon l’Observatoire étudiant des Violences sexuelles et sexistes dans l’Enseignement supérieur.

Selon Danièle Zucker, un autre modèle est possible pour combattre efficacement les agressions sexuelles : une structure indépendante et externe des universités. Elle nous l'explique dans ce témoignage.

Partager cet article