10.06.22
07:57

"On a l'habitude au MR d'avoir toujours des présidents qui sont les têtes de Turc des autres partis"

David Leisterh, Président de la section bruxelloise du MR, était l'invité de Martin Buxant.

Jean-Luc Crucke a annoncé sa démission en janvier dernier et s'était présenté comme candidat MR pour siéger à la Cour constitutionnelle. Une candidature à laquelle il a renoncé cette semaine. David Leisterhvoit d'un bon œil ce retour en politique : "On est content aussi d'avoir quelqu'un de qualité comme lui, qui va continuer le combat au sein du groupe parlementaire wallon, avec des sujets qui lui tiennent à cœur et donc c'est une bonne chose." Toutefois, il réfute le manque de présence de sujets "verts et sociaux" au sein du programme du MR.

"En terme environnemental, on est quand même à la pointe pour maintenir le nucléaire en Belgique et on sait que c'est quelque chose qui va fortement nous aider à baisser nos émissions de gaz à effet de serre. (...) Au niveau social, on est un des seuls à se battre pour baisser la quotité exemptée d'impôts et rendre plus d'argent de poche, plus de salaire poche, plus de moyens aux bas et moyens salaires. (...) C'est vrai que dans notre titre de parti, il n'y a pas écologisme ou socialisme, mais ce n'est pas pour autant que derrière, on n'est pas à la pointe du combat."

Dans le reste de l'interview, David Leisterh évoque la proposition de blocage de l'indexation des loyers, le logement à Bruxelles, ou encore l'abattage rituel.

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans la vidéo ci-dessus.

Partager cet article