21.05.22
07:35

Georges Gilkinet souhaite des amendes exponentielles pour les excès de vitesse

Le ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet, souhaite un meilleur ajustement entre l'amende pour excès de vitesse et la gravité de l'infraction. Il a donc soumis aux ministres de la Justice et de l'Intérieur une proposition qui comporte des sanctions beaucoup plus élevées pour les excès très graves.

"Si on veut changer réellement les choses, on doit donner un signal clair à celles et surtout ceux qui s'estiment autorisés à mettre la vie des autres en danger en roulant à des vitesses inappropriées, bien au-delà des limites fixées par le code de la route. Cette mesure viserait les excès de vitesse supérieurs à 21 km/h, soit au total 12% du total des amendes pour excès de vitesse, soit une minorité de conducteurs, mais ceux dont le comportement est le plus dangereux", a-t-il détaillé dans les colonnes de SudInfo.

Actuellement, le système de sanction est linéaire: 56 euros pour les 10 premiers km/h au-dessus de la vitesse et puis 6 euros, hors agglomération, ou 11 euros, en agglomération, par km/h supplémentaire. Pour lui, cette logique empêche d'évaluer le risque de manière "exponentielle". "Les excès de vitesse supérieurs à 21 km/h représentent 12% des infractions, dont 9% pour la tranche 21-30 km/h. Plus on roule vite, plus le risque de provoquer un accident mortel augmente » rajoute le ministre. Il milite pour des "sanctions beaucoup plus élevées", sans pour autant préciser les montants d'amende qui seraient atteints. D'après M. Gilkinet, la sécurité routière doit redevenir une priorité majeure des politiques publiques.

Partager cet article