22.03.22
06:10

Le géant chinois de l'immobilier Evergrande invite les investisseurs à la prudence

Le géant chinois de l'immobilier Evergrande, en grande difficulté, a appelé mardi les investisseurs à la prudence dans l'attente des résultats d'un audit pour son exercice 2021 et au lendemain de la suspension de sa cotation à la Bourse de Hong Kong. 

Ce promoteur, l'un des plus gros de Chine, est écrasé par une dette d'environ 300 milliards de dollars (260 milliards d'euros) à la suite notamment des mesures prises par Pékin pour limiter l'endettement excessif du secteur, ainsi que la spéculation effrénée des consommateurs.

Mardi, Evergrande a annoncé ne pas être en mesure de publier d'ici fin mars les résultats de l'audit réalisé pour l'exercice 2021 comme l'exige la règlementation de la Bourse de Hong Kong.

"En raison des changements drastiques dans l'environnement opérationnel de la société depuis le second semestre de l'année dernière... couplés à l'effet causé par l'épidémie de COVID-19... la société ne sera pas en mesure de terminer les procédures d'audit à temps", a-t-elle déclaré dans un communiqué publié à la Bourse de Hong Kong.

La suspension de sa cotation à Hong Kong restera en vigueur jusqu'à la publication de cet audit, conformément à la règlementation. 

Cette suspension de cotation, la seconde cette année, intervient avant une obligation de remboursement de 2 milliards de dollars prévue mercredi, et une autre de 1,4 milliard de dollars le mois prochain. 

Par ailleurs, Evergrande a invité mardi les investisseurs à faire preuve de prudence "compte-tenu des défis opérationnels et financiers auxquels le groupe est confronté et en particulier de la pression de la dette".

Le groupe a annoncé lundi que les échanges des titres d'Evergrande Property Services Group, sa principale filiale, et de China Evergrande New Energy Vehicle Group étaient "suspendus". 

Evergrande Property Services a indiqué que les banques ont exigé des dépôts d'environ 2,1 milliards de dollars en guise de garantie de nantissement à des tiers. 

Ces derniers mois, l'entreprise a répété à plusieurs reprises qu'elle achèverait les projets entamés, dans une tentative désespérée de sauver ses dettes.

Les difficultés d'Evergrande ont eu des répercussions sur l'ensemble du secteur immobilier chinois, certaines petites entreprises ne remboursant pas leurs prêts et d'autres ayant du mal à trouver suffisamment de liquidités. 

Le Fonds monétaire international a averti fin janvier que la crise du financement de l'immobilier pourrait avoir des répercussions sur l'économie en général et sur les marchés mondiaux.

Partager cet article

En lien avec l'article